• Bonjour à toutes et à tous!


    Je suis AM, rédactrice du blog "A French Beauty-Addict in London" et de la rubrique Tendances Beauté du magazine "Ici Londres". Comme le nom de mon blog l’indique, je suis française et habite à Londres. Sur mon blog, je vous raconte chaque semaine ce qui se passe au Royaume-Uni cote beauté.


    Shiseido - Les soins capillaires Tsubaki Shining...Par AM


    A l’occasion d’un voyage au Japon a la fin de l’année dernière, j’avais fait une légère entorse à la ligne directrice de mon blog, en vous parlant non pas de Londres mais de Tokyo. Je vous invite à retrouver mes billets ici et .

    Lors de mon séjour au pays du soleil levant, en bonne beauty-addict que je suis, j’ai acheté de nombreux produits de beauté made in Japan. Histoire de ne pas surcharger mon blog British en japonaiseries, j’ai décidé de contribuer à ce blog que j’adore et qui m’a beaucoup aidée à préparer mon shopping beauté japonais. Je commence ma série de revues aujourd’hui avec un shampooing et l’après-shampooing assorti de la gamme Tsubaki Shining de Shiseido.

     

    Shiseido - Les soins capillaires Tsubaki Shining...Par AM 


    Mon premier contact avec la gamme Tsubaki date d’il y a 4 ans. Je travaillais à l’époque chez Kerastase, et m’étais rendue a une conférence sur la vision des cheveux en Asie. La personne qui effectuait la présentation était absolument passionnante et très bien renseignée. Elle nous avait expliqué, entre autres, que le cheveu japonais est plus épais que le cheveu caucasien, et que les Japonaises sont friandes de coiffures ultra-lisses – et avait notamment mentionné Shiseido et la gamme Tsubaki. Pour obtenir ce résultat, elles apprécient les produits qui alourdissent les cheveux, d’autant que:

    1/ Elles se les lavent tous les jours

    2/ Leur cheveu, plus épais, a besoin d’un produit plus lourd pour obtenir un résultat parfaitement lisse. Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à mon billet sur le sujet.

     

    Bref, moi, avec mes cheveux certes volumineux mais plutôt fins et bouclés, je ne corresponds pas vraiment à la cible des produits japonais. En revanche, comme je me les lisse assez souvent, et, parce que d’un point de vue plus futile, j’aime essayer des produits différents, je me suis laissée séduire par Tsubaki – le nom (qui signifie camélia) m’était reste en mémoire depuis la conférence car j’en adore la sonorité.

    J’ai opté pour la gamme Shining (brillance). Pourquoi ? Parce que peu importe le moment de l’année, l’état de ses cheveux ou quoique ce soit d’autre, qui n’a pas envie d’avoir les cheveux brillants ? Je me suis laissée tenter par le shampooing et l’après-shampooing de cette ligne donc (il y a aussi des masques, produits coiffants etc.), en format classique – pas envie de me trimballer le format préféré des Japonaises c’est-à-dire le maxi flacon de 750 ml ou 1 L !

     

    Shiseido - Les soins capillaires Tsubaki Shining...Par AM 

     

    Tout d’abord, il faut bien admettre que pour des produits de grande surface (on trouve cette marque partout, dans les Matsumoto KiYoshi par exemple), les flacons sont plutôt jolis – j’aime beaucoup cette forme simple mais clairement japonisante, ainsi que cette belle couleur grenat.

    Apres quelques semaines pendant lesquelles je me suis forcée à terminer des flacons déjà entames (dur, dur !), je me décidé enfin à passer au test.

    Dès que la noisette blanc nacre atterrit au creux de ma main, je comprends encore mieux pourquoi les Japonaises aiment les formats maxi : ce produit est assez épais, rien à voir avec votre Neutralia ! Du coup, avec ma longue tignasse, je suis obligée de mettre pas mal de produit si je veux pouvoir me shampouiner correctement.

    Pendant que la mousse, abondante, se développe, l’odeur du shampooing Tsubaki emplit ma salle de bain – un peu déçue, je m’attendais à quelque chose de vraiment exotique, mais je dois me contenter d’une senteur de shampooing un peu fleurie, assez banale.

    Une fois la mousse développée, le shampooing est très facile à repartir en fait. En revanche, il n’en va pas de même du rinçage. J’ai passé de longues minutes à manipuler le pommeau de douche dans tous les sens, sans avoir de sensation de cheveu tellement propre qu’il crisse sous les doigts. Je me souviens que les Japonaises aiment avoir le cheveu lourd et décidé d’arrêter de détériorer les nappes phréatiques d’Angleterre pour rien – je m’en voudrais a jamais s’il arrête de pleuvoir un jour dans ce pays, vous imaginez ?!

    Je passe donc à l’après-shampooing. La texture est très différente, à mi-chemin entre une les consistances de masques et de crème sans rinçage, très gélifiée, clairement très siliconée aussi. Du coup, le produit est ultra-facile à appliquer, mais ne dégouline pas de mes cheveux pour autant – je précise que je laisse toujours poser mon après-shampooing quelques minutes, le temps de me laver le corps.

    Le rinçage… je vous le donne en mille : encore plus difficile qu’avec le shampooing. Mais, du coup, lorsque je touche mes cheveux mouilles une fois mon rinçage ‘achevé’, je les trouve tous doux – forcement, avec la couche de produit qu’il reste sur la fibre… ! 

     

    Shiseido - Les soins capillaires Tsubaki Shining...Par AM 


    Conséquence de tout ça : mon brushing est d’une facilite déconcertante, je n’ai jamais vu ça, même avec des shampooings et après-shampooings dits lissants. Mes cheveux sont hyper soyeux, ont un toucher délié, et une brillance incomparable – bravo Tsubaki Shining ! De plus, ils s’emmêlent moins rapidement que d’habitude. Attention, ces produits ont évidemment tendance a dompter le volume, et sont donc à éviter si par exemple, comme dans les années 80, vous estimez que plus grosse est votre choucroute plus élégante sera votre coiffure.

    En revanche, si vous vous laissez tenter par ce type de produits, il faudra l’utiliser à la japonaise, c’est-à-dire vous laver les cheveux tous les jours. J’ai tenté l’expérience de 2 façons : en me lavant les cheveux 3 fois par semaine comme d’habitude, et en les lavant tous les jours. Et c’est bien simple : alors qu’avec un lavage quotidien au Tsubaki Shining, mes cheveux sont superbes et de plus en plus faciles à coiffer, si je ne m’astreins pas à ce rituel journalier ils deviendront rapidement poisseux et raplapla. Lorsque je reviens aux produits Tsubaki après avoir utilisé d’autres marques, j’aime bien utiliser un shampooing un peu ‘décapant/purifiant’ (type Shampure d’Aveda) juste avant de passer au duo Tsubaki Shining.

    A noter que j’ai également utilise ces produits sur cheveux colorés et qu’ils ont bien préservé ma couleur. Pas étonnant dans la mesure où beaucoup de Japonaises se coloreraient les cheveux – je suppose donc que la majorité des produits sur le marché contiennent des ingrédients destines à préserver la couleur.

     

    Bref, je conseille ces produits à celles qui ont les cheveux rebelles et ternes, et qui veulent une coiffure lisse et brillante. Je le déconseille fortement aux cheveux gras / regraissant vite, fins / mous / plats ou si vous comptez ensuite les coiffer dans un style volumineux / boucle.


    *AM*

    Pin It

    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique